Inspiration-Suggestion-Réflexion

L'automne ou la couleur dans tous ses états

Img 20181116 140914

L'automne est une saison particulière, celle de la mise en veille de la nature. La lumière décline plus tôt le soir. Les photographes savent combien il est agréable de profiter de cette baisse de luminosité pour travailler les prises de vues tout autrement. Coté vie quotidienne, c'est aussi une période de reprise, souvent associée à une charge de travail liée à l'interruption de la période estivale et la relance de l'activité : "ça sent la rentrée" dirons-nous dès fin Août. Parfois, on ressent une certaine fatigue d'adaptation, au rythme, aux températures, ce qui est tout à fait normal vous diraient certains médecins. C'est l'heure de prendre quelques vitamines pour aborder le changement de saison plus sereinement. Et la créativité dans tout ça me direz-vous ? qu'est-ce qu'elle vient faire là-dedans ?

Et bien justement, elle peut nous être d'un grand secours dans cette période de transition. Je m'explique : 

Lire la suite

Créativité OH PARC : se laisser porter par l'ambiance des arbres centenaires pour partager entre 3 générations

Photocollage 1Elle n'a que 11 ans, elle est jeune et pleine de vie. Elle rejoint notre espace, curieuse de découvrir jusqu'où les pinceaux vont l'emmener.

Elle a les cheveux blancs, et l'été lui semble bien long sous les 38 degrés de sa ville. Elle ne peut plus partir en vacances, car elle est aujourd'hui trop affaiblie. Elle a pourtant tant de choses à partager. Alors elle se pose un instant parmi nous et entre dans le jeu de l'écriture.

Il n'est pas jeune non plus, et les années lui ont tissé un bel esprit plein de sagesse mélangée d'humour. Ces mots nous content une brève réplique qui en témoigne.

Lui, du haut de ses 16 ans, il a le regard aiguisé et le sens de la critique. Il plonge dans les mots pour en extraire un ton à la fois revendicateur et plein d'espoir pour changer le monde.

Ils étaient nombreux à venir jusqu' OH PARC sous les arbres centenaires du Parc Paul Mistral, en plein centre de Grenoble. Ils ont pu dessiner, peindre, jouer avec les mots dans le cadre des ateliers proposés par l'association grenobloise ANAGRAMME, ateliers que j'ai eu le plaisir d'animer cet été dans un esprit de partage entre les générations, des moments créatifs ouverts à tous ! De riches instants d'échanges. 

Lire la suite

Ecrire 3

L'écriture manuscrite,un geste qui se perd ?

Si l'on vous pose la question : à quand remonte votre dernière lettre manuscrite ? votre dernière prise de note au stylo ? votre dernière carte postale ? A l'heure des claviers, des smartphones, il y a grande chance que vous repondiez "je ne me rappelle pas, pourquoi ?" Et bien tout simplement pour partager avec vous un temps de réflexion sur ce geste qui pourrait se perdre, celui de l'écriture.

Lors d'un de mes ateliers créatif, un jour quelqu'un m'a interpellée à la fin de la séance en me remerciant de l'avoir ramener un instant dans l'expérience de l'écriture manuelle, ce qu'il avait, m'a-t-il dit, complètement oublié ! Surprise de ce témoignage, je me suis questionnée sur l'écriture manuscrite : ce geste est-il vraiment en train de se perdre ? est-ce  une "perte" pour l'individu ? qu'implique l'écriture que l'on aurait tendance à délaisser ? quels bienfaits 'perdus' par conséquent ? je n'ai pas de réponse exacte, parce qu'aborder l'écriture c'est parler d'une expérience unique pour chacun, je n'ai pas non plus de statistiques, je souhaite juste partager mon ressenti, ce que j'ai pu observer. 

Lire la suite

Creativite et marche

Marcher dans la nature, source de créativité

J'aime marcher, je marche souvent, et surtout j'en ai besoin. Pourquoi ? Non pas pour faire des performances, mais pour me ressourcer, reposer mon cerveau, et libérer de l'espace pour observer les choses différemment,  m'imprégner de la nature, et développer ma créativité. Dans la forêt, en plaine, sur les sommets, au bord de l'eau, sur les sentiers côtiers, sur les grandes plages, tout se prête à la marche dès lors qu'on est motivé, et ce n'est pas compliqué à mettre en oeuvre. Ensuite il suffit de se laisser porter par le rythme, relâcher, et respirer. Les sens en éveil, prendre un rythme différent, un pas après l'autre, tout simplement. Le cerveau est déjà bien occupé sans que l'on s'en rende vraiment compte à gérer tout notre corps pour répéter ce mouvement et avancer, et il nous laisse un peu pénard pour voir les choses sous un autre angle. On peut alors décaler notre point de vue, au sens propre comme figuré, on prend même de la distance, et beaucoup de distance quand on parcourt des kilomètres. Parfois les pensées se perdent un peu, on ne pense plus vraiment d'ailleurs, on est en quelque sorte en 'méditation active', comme "posé" quelque-part au calme d'un espace secret en nous.

 

Lire la suite