Inspiration-Suggestion-Réflexion

Ecrire 3

L'écriture manuscrite,un geste qui se perd ?

Si l'on vous pose la question : à quand remonte votre dernière lettre manuscrite ? votre dernière prise de note au stylo ? votre dernière carte postale ? A l'heure des claviers, des smartphones, il y a grande chance que vous repondiez "je ne me rappelle pas, pourquoi ?" Et bien tout simplement pour partager avec vous un temps de réflexion sur ce geste qui pourrait se perdre, celui de l'écriture.

Lors d'un de mes ateliers créatif, un jour quelqu'un m'a interpellée à la fin de la séance en me remerciant de l'avoir ramener un instant dans l'expérience de l'écriture manuelle, ce qu'il avait, m'a-t-il dit, complètement oublié ! Surprise de ce témoignage, je me suis questionnée sur l'écriture manuscrite : ce geste est-il vraiment en train de se perdre ? est-ce  une "perte" pour l'individu ? qu'implique l'écriture que l'on aurait tendance à délaisser ? quels bienfaits 'perdus' par conséquent ? je n'ai pas de réponse exacte, parce qu'aborder l'écriture c'est parler d'une expérience unique pour chacun, je n'ai pas non plus de statistiques, je souhaite juste partager mon ressenti, ce que j'ai pu observer. 

Lire la suite

Creativite et marche

Marcher dans la nature, source de créativité

J'aime marcher, je marche souvent, et surtout j'en ai besoin. Pourquoi ? Non pas pour faire des performances, mais pour me ressourcer, reposer mon cerveau, et libérer de l'espace pour observer les choses différemment,  m'imprégner de la nature, et développer ma créativité. Dans la forêt, en plaine, sur les sommets, au bord de l'eau, sur les sentiers côtiers, sur les grandes plages, tout se prête à la marche dès lors qu'on est motivé, et ce n'est pas compliqué à mettre en oeuvre. Ensuite il suffit de se laisser porter par le rythme, relâcher, et respirer. Les sens en éveil, prendre un rythme différent, un pas après l'autre, tout simplement. Le cerveau est déjà bien occupé sans que l'on s'en rende vraiment compte à gérer tout notre corps pour répéter ce mouvement et avancer, et il nous laisse un peu pénard pour voir les choses sous un autre angle. On peut alors décaler notre point de vue, au sens propre comme figuré, on prend même de la distance, et beaucoup de distance quand on parcourt des kilomètres. Parfois les pensées se perdent un peu, on ne pense plus vraiment d'ailleurs, on est en quelque sorte en 'méditation active', comme "posé" quelque-part au calme d'un espace secret en nous.

 

Lire la suite