Creativite et marche

Marcher dans la nature, source de créativité

J'aime marcher, je marche souvent, et surtout j'en ai besoin. Pourquoi ? Non pas pour faire des performances, mais pour me ressourcer, reposer mon cerveau, et libérer de l'espace pour observer les choses différemment,  m'imprégner de la nature, et développer ma créativité. Dans la forêt, en plaine, sur les sommets, au bord de l'eau, sur les sentiers côtiers, sur les grandes plages, tout se prête à la marche dès lors qu'on est motivé, et ce n'est pas compliqué à mettre en oeuvre. Ensuite il suffit de se laisser porter par le rythme, relâcher, et respirer. Les sens en éveil, prendre un rythme différent, un pas après l'autre, tout simplement. Le cerveau est déjà bien occupé sans que l'on s'en rende vraiment compte à gérer tout notre corps pour répéter ce mouvement et avancer, et il nous laisse un peu pénard pour voir les choses sous un autre angle. On peut alors décaler notre point de vue, au sens propre comme figuré, on prend même de la distance, et beaucoup de distance quand on parcourt des kilomètres. Parfois les pensées se perdent un peu, on ne pense plus vraiment d'ailleurs, on est en quelque sorte en 'méditation active', comme "posé" quelque-part au calme d'un espace secret en nous.

 

La marche est un mouvement naturel pour l'être humain. Nous sommes fait pour marcher, et non pour rouler à 100kms heure, encore moins dans une pollution visuelle et sonore que l'on côtoye hélas souvent au quotidien. Alors il est bon de retourner à l'essentiel !

Et là, pas à pas, la créativité en phase d'éveil se nourrit et se régale. Elle pousse comme une belle plante qui pourra fleurir selon l'attention et le soin qu'on lui accordera. Je puise beaucoup d'inspiration dans ces moments de marche, ils m'aideront à peindre ensuite, tatonner parfois dans l'abstrait, ou travailler la photo, et je m'en servirai plus tard pour mes ateliers. La nature est inépuisable, généreuse, pour provoquer des déclics créatifs. Les détails sont mes compagnons préférés d'inspiration. On les détourne et c'est un vrai jeu ! Couleurs, formes, tout se joue dans le détour. J'aime cette idée de détour. Elle est présente dans cette photo qui illustre mon article. Le détour est mon chemin dans la pratique artistique.

J'aime bien cette pensée de Pablo Picasso : "La peinture, ce n'est pas copier la nature mais c'est apprendre à travailler comme elle". Pour cela, il faut aller à sa rencontre.

Alors oui à la marche ! sortons nos baskets, nos godillots, nos tongues, et allons voir ce qu'il se passe un peu dehors !

Mary-Eve Picon, fondatrice de Art & D

Creativite et marche 2